loader image

Le burn-out, comprendre ce qui se passe …

Le burn-out (ou syndrome d’épuisement professionnel) est un processus qui s’installe progressivement…

Le Burn-out : 4 phases avant l’Effondrement !…

1) Phase de Plaisir : Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

  • La personne adore son job,  ses missions, ses projets, ses collègues, son entreprise
  • Elle s’épanouit pleinement, acquiert de nouvelles compétences
  • Beaucoup de plaisir et de satisfaction à venir travailler tous les jours
  • Une sensation de rayonnement lui apporte toute l’énergie nécessaire à son investissement personnel et professionnel
  • Une grande aisance à gérer les difficultés du quotidien et dépasser les situations plus complexes

2) Phase d’alerte : des signaux et clignotants apparaissent progressivement !

  •  La charge de travail s’intensifie, le temps de travail s’allonge et empiète petit à petit sur le temps personnel. Les pauses déjeuner disparaissent
  • Le travail entre dans la maison en semaine puis le week-end
  • Les activités extra-professionnelles sont supprimées pour laisser place au travail
  • La famille et les amis s’éclipsent du champ de vision car “pas de temps disponible !
  • Les premiers signaux psychosomatiques apparaissent (troubles du sommeil, douleurs physiques, troubles digestifs, fatigue lancinante…)
  • Les temps de repos ne permet plus la récupération. Ni le Week-end, ni les périodes de vacances n’effacent cette fatigue
  • Un déséquilibre intérieur s’installe !

3) Phase de résistance : Les appels de l’intérieur s’intensifient !

  • Les émotions négatives envahissent le quotidien (irritabilité, énervement, reproches…)
  • L’estime de soi et la motivation diminuent progressivement
  • Pour tenir le coup, très souvent, des compensations addictives (anxiolytiques, nourriture, alcool, cigarettes ….)
  • Repli sur soi pour braver les circonstances et recherche de solitude
  • Le surinvestissement ne cesse d’augmenter comme un acharnement, la personne part en croisade !
  • Le sentiment de s’adapter constamment est pesant et agaçant (sur-adaptation)

Le niveau de résistance personnelle est tel que la personne se “consume de l’intérieur”

4) Phase finale : Le borderline !

  • Le comportement change radicalement !
  • La personne n’est plus la même, elle ne se reconnait plus !  ni dans ses actes ni dans ses comportements. Son image de soi est dévastée !
  • La perte de confiance s’étend à l’entourage : méfiance, défiance … rien ne va plus !

Jusqu’au jour où …

Un élément déclencheur, la goutte d’eau qui fait déborder le vase
et provoque l’Effondrement – la Rupture !

Loin d’être une simple question de surcroît de travail, le burn-out est relié au sentiment de ne pas avoir atteint ses buts et ses aspirations, selon des normes intérieures qui sont sans cesse remises en question ou qui peuvent être si élevées qu’elles sont impossibles à atteindre“. (W.N.Grosch et D. C.Olsen – Souffrir à force d’aider)

Mon expérience et témoignage …

Comme je vous l’ai exprimé lors de mon article précédent, le processus de descente aux enfers s’est enclenché 1an1/2 après mon embauche. Très insidieux car mon déni était tel que je ne me souviens uniquement d’avoir vécu de ce processus que la phase de plaisir qui a été très  intense et la phase finale qui a été très douloureuse – la fracture de mon âme et de mon corps – la fin de tout !. LE BURN-OUT !

Un sentiment profond de ne plus exister m’a envahit. Mon corps et mon esprit ont lâché tout d’un coup alors que j’étais au volant de ma voiture. Je ne savais plus où je devais aller – à la maison ou au boulot ! Je me suis retrouvée dans la salle d’attente de mon médecin. Et les jours et les mois qui ont suivi, sur mon sofa, j’étais vide de sens, de but, d’énergie, … le noir complet.

Aujourd’hui, et avec le recul, voici comment j’ai traversé ces différentes étapes :

Phase du plaisir :

Le challenge et la découverte d’un nouveau secteur d’activité. L’apport de toutes mes compétences au service du projet d’entreprise et de la Direction des Ressources Humaines. Une période intense de rencontres, de partages, d’analyses, de mise en place de nouveaux outils, d’accompagnement… bref ! Plaisir, Accomplissement, Utilité, Epanouissement, Créativité !

A cette époque, beaucoup de déplacements, en sus de mon domicile à 100 kms de mon bureau, mais pas de souci, tout va bien …

Phase d’Alerte :

Ensuite, les projets se sont multipliés, … tous s’imbriquaient les uns avec les autres mais tous devenaient urgents. Un nouveau projet supplémentaire et stratégique, liant tous les autres venait de s’ajouter. Les journées se sont allongées, les pauses déjeuner se sont transformées en grignotage sur le bureau. L’esprit occupé à 300% même le Week-end. Les conversations familiales ne tournaient qu’autour de mon activité, des mes préoccupations professionnelles (normal, je n’avais plus d’autre vie à côté !). Les douleurs physiques ont progressivement augmenté, les troubles du sommeil et digestifs sont apparus. La fatigue prenait le pas.

Mais, comme je suis forte et persévérante, j’ai continué. J’étais convaincue que je pouvais tout assumer.

Phase de résistance :

Je devais tenir le coup. Ce n’était pas envisageable pour moi de baisser les bras. Café à profusion pour combattre la fatigue et maintenir le rythme. Les douleurs n’ont cessé d’augmenter et mes “humeurs” de changer. J’avais troqué mon sourire par des râlements, des soupirements. Progressivement, je me suis repliée sur moi-même et voulais être seule. Tout était tendu en moi par les frustrations grandissantes. Mes émotions jouaient le yoyo.

Phase finale : le borderline  !

J’ai fini par basculer dans une personne qui n’était plus Moi ! Lorsque j’en ai pris conscience, il s’était écoulé 3 ans de résistance.

Je réagissais en automate et hors de mes propres frontières. J’avais laissé piétiner mes valeurs profondes et je faisais de même ! Authenticité, honnêteté, intégrité, altruisme … Je ne faisais plus confiance à personne, mes relations interpersonnelles étaient complètement dégradées. Je ressentais de l’injustice. J’étais en colère contre moi, contre les autres, contre le système…. et la terre entière.

L’élément déclencheur du burn-out ?

Le mariage de mon fils !

L’effondrement – la rupture – le point de non-retour : le  22 Septembre 2012

 

Parlons-en ! Avez-vous vécu ces étapes ? Que s’est-il passé pour vous ?

Prenez rendez-vous et profitez de la séance découverte gratuite pour vous plonger dans le coaching d’Eveil à soi.

Vous pouvez lire aussi :

X