loader image

Accompagner son conjoint en situation de burn-out : que faire ?

Accompagner son conjoint en situation de burn-out

Prendre soin de l’autre sans prendre en charge,

tout en prenant soin de soi !

Le conjoint en première ligne…

Le mal-être profond de la personne en situation de burn-out est toujours déstabilisant pour son entourage proche et d’autant plus pour le conjoint (ou partenaire)  qui, émotionnellement, est le plus lié.

Le conjoint se sent démuni et se demande que faire et quelles sont les bonnes attitudes à adopter.

Le rôle du conjoint est déterminant car c’est très souvent lui qui remarque les premiers symptômes de mal- être et de changements comportementaux.

La personne en situation de burn-out, quant à elle, est le plus souvent dans le déni.

Ne ressentant plus la fatigue, elle va en faire toujours plus, aggravant ainsi son état général. Ses limites sont sans cesse repoussées, une vraie croisade pour se surpasser ; seulement le processus est enclenché, c’est la descente aux enfers avant l’effondrement !

Quelques indices qui peuvent alerter et être révélateurs !

Diverses manifestations apparaissent progressivement et insidieusement.

Vous retrouverez ces indices dans mon précédent article : “Le Burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel  : la maladie du trop !”

Comment accompagner son conjoint en situation de burn-out ?

Le conjoint est un aidantun accompagnant dans les différentes étapes de reconstruction.

Il est d’ailleurs perçu comme tel par les professionnels de santé et constitue une source précieuse de renseignements pour suivre l’évolution du rétablissement de la personne en situation de burn-out.

Quelques attitudes et comportements aidants pour le conjoint :

  • Avoir une grande capacité d’écoute, de non- jugement, ni de reproche : laisser la personne exprimer librement ses émotions
  • Rassurer, l’aider à s’accepter telle qu’elle est en l’instant présent
  • Etre dans la bienveillance pour diminuer sa culpabilité face à son état et l’aider à accepter sa vulnérabilité (c’est OK pour vous, le conjoint)
  • Lui faire remarquer ce qui est beau, ce qui est bon, ce qui est merveilleux dans tout ce qui l’entoure pour la reconnecter à son environnement
  • Encourager ses efforts, lui faire remarquer ses progrès – la remettre en contact avec ses propres ressources
  • Favoriser le contact avec ses amis même si la tendance est à l’isolement
  • Entreprendre des activités simples, agréables, engageantes pour l’aider à reconstruire son estime de soi – jeu avec les enfants, promenades, jardinage, cuisine, activités sportives, voyage, séjour à 2…
  • La stimuler à prendre soin d’elle pour aider son corps à récupérer (activités de bien-être comme le spa, les massages, les mandalas, …) voire accepter qu’elle quitte temporairement le foyer dans le but de se ressourcer (exemple : séjour thalassothérapie).
  • L’encourager à faire une marche quotidienne réparatrice et stimulante pour le corps et l’âme.
  • La libérer de certaines responsabilités temporairement et la laissez décider selon ses besoins.
  • Eviter la prise en charge infantilisante !
  • Accompagner pour privilégier une alimentation réparatrice (menus équilibrés, aliments sains…)

Accompagner son conjoint en situation de burn-out sans s’oublier !

Prenez soin de vous, vous le conjoint-accompagnant !

Veillez, en cette période de tumultes, à votre propre équilibre personnel. C’est important pour vous et votre conjoint en souffrance.

Conservez vos propres activités de loisirs et/ou de sport qui sont vos temps de ressourcement et vous permettent de maintenir votre équilibre. Créez-vous des espaces spécifiquement afin de conserver votre énergie.

Recherchez, si vous en ressentez le besoin, du soutien auprès de professionnels ou de personnes ayant vécu cette situation.

Restez à l’écoute de votre corps, de vos besoins pour y répondre et soyez indulgent(e) vis-à-vis de vous-même.

Mon expérience et témoignage …

Comme je vous l’ai exprimé dans mon article précédent – Burn-out : comprendre ce qui se passe, le processus du syndrome d’épuisement professionnel s’installe progressivement.

Tout au long de ce processus s’est installé également un déséquilibre vie professionnelle et vie personnelle dont mon conjoint avait conscience et ne cessait de m’alerter.

Mais, bien sûr, je ne l’entendais pas, j’étais dans un parfait déni ! Jusqu’au jour où l’effondrement s’est produit !

Mon conjoint est alors devenu mon accompagnant car je n’avais plus la capacité, ni la force d’agir, de réfléchir, de réagir.

Il a su adopter toutes les attitudes et comportements listés plus haut et qui m’ont vraiment aidée dans le processus de reconstruction.

Il a été réconfortant à certains moments, stimulant à d’autres, “électrocutant” parfois afin que je conserve mon autonomie et reprenne les rênes de ma vie.

Ce que je retiens de plus important dans son soutien, est qu’il a eu confiance en moi et en mes capacités pour rebondir, même si la montagne me paraissait l’Hymalaya !

Je ne le remercierai jamais assez car cette période a été une longue épreuve pour nous 2.

 

Séance découverte d’Eveil à soi offerte : prenez rendez-vous !

 

Vous pouvez lire aussi :

SOS émotions négatives

Mal-Etre au travail : burn-out, bore-out, Brown-out

L’après burn-out, comment surmonter cette épreuve

Se reconstruire et rebondir après un burn-out

9 clés pour passer du chaos à la REnaissance

Comment prendre soin de soi ?

Attirer la joie dans votre vie

Libérer ses émotions : “la lettre que je n’enverrai jamais”

X